Cabinet Allergoped


PREVENTION
Picture-Taker-JCIE3n
Afin de diminuer le risque pour un enfant de développer des allergies, certaines mesures peuvent être appliquées:
  • Tabagisme passif
Le tabac a un effet néfaste clairement démontré sur les enfants. Il est vivement recommandé aux parents fumeurs d’enfants allergiques de cesser de fumer.
  • Allaitement
L’allaitement maternel a un effet préventif face aux allergies jusqu’à 4 à 6 mois.
  • Alimentation de la femme enceinte ou qui allaite
La femme enceinte ou qui allaite n’a pas besoin d’éviter certains aliments.
  • Alimentation du nourrisson
Chez les enfants qui ne sont pas allaités, il est recommandé d’utiliser des préparations adaptées aux nourrissons. Les laits de brebis, chèvre, jument ou soja sont déconseillés.
L’introduction des aliments solides (purées,...) ne doit pas débuter avant 4 mois, avec un type d’aliment à la fois, introduit sur 3 jours. Il n’y a pas actuellement d’évidence scientifique de retarder l’introduction de certains aliments dits allergènes (comme l’oeuf, le poisson, les fruits à coques), même chez les enfants à prédisposition allergique.
  • Acariens de la poussière
Comme prévention primaire, des mesures simples peuvent être appliquées, comme limiter le nombre de peluches (1-2, lavables comme la literie à 60°C), passer l’aspirateur dans la chambre de l’enfant 2x/semaine, bonne aération 2x/jour et température entre 18 et 20°C.
  • Animaux à poils
Il est déconseillé à une famille à risque élevé d’allergie d’acquérir un nouvel animal à poils (chat, chien, lapin, cochon d’Inde,...).

Il s’agit de recommandations élaborées par le Groupe des Pédiatres Immunologues et Allergologues Suisses (PIA-CH) et la Commission de Spécialité de la Société Suisse d’Allergologie et d’Immunologie





Note importante: cette information est un complément à celle qui est donnée par le médecin lors d’une consultation. Interprétée de manière isolée, elle peut conduire à des mesures inadéquates.